Tri par dates

Accélération: 46,2G

Ce n'est pas l'accélération du dernier manège de KMG. Vous voulez faire la même chose? Alors lisez la suite.

46,2G c'est le record absolu de la plus grande accélération subie par un homme et voilà son histoire. Cet homme, c'est le colonel John Paul Stapp, chirurgien dans l'US Air Force (USAF), l'armée de l'air américaine.

En 1947, le mur du son (≈1200 km/h) est franchi et Stapp se demande ce qu'il se passerait si un pilote devait s'éjecter à une telle vitesse. À l'époque, les scientifiques pensent que le corps humain ne peut endurer plus de 8G sans subir de graves dommages. Stapp va alors s'intéresser aux effets de la décélération sur le corps humain, pour cela on utilise un chariot sur rails propulsé par des fusées sur une ligne droite puis le chariot freine brusquement produisant ainsi une très forte décélération. Au début, des mannequins sont utilisés mais les données recueillies sont peu satisfaisantes. Stapp va alors se mettre à la place des mannequins et ainsi étudier comment son propre corps réagit. En plus d’étudier les effets de la force G sur le corps humain, ces tests servent à mettre au point des harnais et  des systèmes d’éjection pour les pilotes d’avions de chasse.

Le 10 décembre 1954, Stapp s'apprête à battre le record d'accélération subi par un humain. Personne ne sait ce qui va se passer, il se pourrait qu'il perde la vue suite à un décollement de la rétine mais il s'est préparé à cette éventualité. Stapp prend alors prend place sur le Sonic Wind N°1, il est propulsé à 1017 km/h, quasiment la vitesse du son, lors de l'accélération il subit 25G positifs (vers le dos) puis les freins sont activés, il subit alors un accéléraion de 46,2G négatifs (vers le ventre) pendant 1,4s. Celà signifie qu'il pèse 46,2 fois son poids, pour un homme de 80kg, celà fait
80 x 46,2 = 3,696 tonnes. Il s’en sort avec un œil au beurre noir, des bleus mais il ne voit plus. Il retrouvera progressivement la vue au bout d’une dizaine de minutes. Son exploit sera à la une du Time Magazine du 12 septembre 1955.

Source de l'image: Wikipédia.

Lors de ses tests, Stapp se rend compte que l’endroit où un pilote de chasse a le plus de risque de mourir, ce n’est pas son avion mais… sa voiture ! Dans les années 1950, les accidents de voiture ont de graves conséquences, souvent mortelles. Lors de ses travaux, Stapp se rend compte qu’en attachant les passagers à leur siège, cela réduit considérablement les risques de blessures et de mort. Il va alors défendre son idée et réussira  en 1966 à rendre obligatoire le ceinture de sécurité dans les voitures car jusque-là, seuls quelques constructeurs comme Volvo équipaient leurs modèles de ceintures mais elles ne devaient pas être beaucoup utilisées.

Ces tests ne semblent pas avoir affecté sa santé puisque il est mort à l’âge de 89ans en 1999.

Sachez aussi que l'accélération des manèges est en général limitée à 6G.

L'exploit en vidéo:

Alors, toujours des volontaires pour subir 46G ?

partager sur Facebook
Écrire un commentaire

Pour insérer une vidéo YouTube:
   Sur YouTube, cliquez sur le bouton "Partager" en dessous de la vidéo, copiez le lien (Exemple: http://youtu.be/p_kXgnvsUuo) et
   collez-le sans le modifier dans le commentaire.
Votre adresse Ip est enregistrée avec votre message.

Message
Envoi d'images
Déposez les images ici ou utilisez le formulaire.

Envoi de fichiers
Déposez les fichiers ici ou utilisez le formulaire. 128 Mo max par fichier.
Attention! vous n'êtes pas connecté, vous postez en mode invité.